Cie Mona Lisa Klaxon
LE CLOWN: un état d’être plutôt que de faire

LE CLOWN: un état d’être plutôt que de faire

L’acteur peut « incarner » divers personnages mais lorsqu’il aborde le clown nous sommes dans un processus plus singulier. Le clown ne peut être incarné que par celui qui le porte, il s’agit d’une créature que l’acteur doit accueillir, il est unique à la différence d’un personnage, (on peut copier/imiter De Funes mais on ne peut pas interpréter De Funes).

Sans passé ni avenir, le clown est dans un pur présent et n’existe pas en dehors de l’acteur qui le joue. Moins l’acteur va essayer de «le» jouer plus son clown aura des chances de se présenter.

Dans cette découverte nous parton du principe que le clown ne cherche pas à faire rire mais plutôt qu’il vit avant tout une « tragédie ». Il est confronté́ à des vraies contraintes qu’il doit affronter et dépasser avec toute sa volonté́. Ainsi le travail que nous proposons se trouvent dans cette frontière étrange, poétique et fascinante à laquelle nous permet d’accéder le clown, là où le rire du public vient saluer non pas la performance scénique mais plutôt l’éclat de vie dont il est capable.